Organiser un rapatriement grâce à sa carte bleue

Quand un problème survient en plein voyage, il n’y a qu’un mot, c’est la m****! Après la pilule passée du voyage gâché, il convient de gérer la situation et quand tu es assuré, c’est quand-même bien plus facile. La bonne nouvelle c’est que bon nombre de cartes bleue proposent des assurances voyage, parfois tu ne le sais même pas! À l’occasion d’une dengue hémorragique (maladie mortelle tout de même) découverte en Indonésie, je pense que mon expérience de rapatriement via ce type d’assurance peut être intéressante s’il vous arrive ce genre de situation.

rapatriement
Le soulagement du retour en France après une hospitalisation de 8 jours à l’étranger…

Quelle carte choisir pour avoir une bonne assurance voyage ?

Le voyage est plein de surprises! Bonnes comme mauvaises 🙂 Alors dès que j’ai commencé à beaucoup voyager, je me suis dit qu’une assurance devenait indispensable. Je savais que la souscription à une assurance voyage spécifique n’était pas nécessaire car beaucoup de cartes bleues incluait ces services. Il suffit de se renseigner sur le site de votre banque ou auprès de votre conseiller pour choisir celle qui vous convient le mieux, en fonction de vos besoins et du coût habituel de vos voyages, du nombre de personnes à protéger, … Même les cartes entrées de gamme classiques proposent une assurance voyage (ex : Cleo). Renseignez-vous bien dans les dispositions générales de la carte, tout y est décrit (délais de prise en charge, plafonds, accompagnants couverts, …).

En ce qui me concerne, j’ai une Visa Premier car je fais pas mal de retraits notamment quand je vais à l’étranger (et que la « classique » te facture au-delà d’un certain nombre). En voyage elle me propose :

  • Une assurance annulation, interruption ou modification de voyage si votre situation est éligible (ex : grossesse déclarée après avoir avancé les frais, …) jusqu’à un certain plafond
  • Une assurance responsabilité civile à l’étranger si vous causez accidentellement un dommage à un tiers, jusqu’à un certain plafond
  • Une assurance dommages véhicules de location au-delà de la franchise
  • Une assurance retard de bagages
  • Prise en charge des frais d’hospitalisation et du rapatriement

C’est grâce à l’assurance de cette carte que j’ai pu organiser le rapatriement de mon conjoint et de moi-même lorsqu’on lui a découvert une dengue hémorragique lors de notre voyage en Indonésie :(.

NB : Mon but n’est pas de faire de la pub pour telle ou telle carte,  juste de vous partager mon expérience 😉

Que couvre l’assurance de votre carte Visa ou Mastercard ?

Pour le savoir, pas besoin de vous connecter à votre compte bancaire ! Tout est indiqué dans les dispositions générales de la carte concernée que vous retrouverez sur le site de votre banque.

Trois choses auxquelles vous devez penser avant de partir :

  1. Téléchargez l’application de votre banque avant de partir et connectez-vous au moins une fois pour avoir en tête vos identifiant/mot de passe → vous y trouverez forcément une rubrique « Assistance à l’étranger » avec les coordonnées utiles en cas de problème (bien pratique quand on est à l’étranger, avec une connexion pourrie et pas les moyens de faire 15 milliard de recherches sur internet)
  2. Notez les coordonnées de l’assureur indiquées dans les dispositions générales de la carte, ça pourra vous faire gagner du temps le jour J
  3. Si vos enfants et conjoint(e) sont assurés par votre contrat (c’est précisé dans les dispositions générales de la carte), il va falloir prouver ces statuts. Les preuves acceptés sont indiqués dans les dispositions générales de la carte. Pensez donc avant de partir à bien scanner et vous envoyer la version en ligne de ces justificatifs (ex : livret de famille ou certificat de PACS). Ça vous évitera de devoir les emporter avec vous au risque de les perdre 😊
appli bancaire assistance étranger
Application bancaire et rubrique assistance à l’étranger

À qui dois-je faire appel en cas de problème à l’étranger ?

Si la souscription de votre carte intègre des services issus des contrats d’assistance et d’assurance sachez que c’est un partenariat-tiers. Ce n’est donc pas avec Visa que vous traiterez votre dossier, ils feront juste l’intermédiaire au début pour vous orienter vers le bon interlocuteur. Par exemple, me concernant c’est MUTUAIDE ASSISTANCE.

En cas de problème médical, maladie grave déclarée ou hospitalisation en voyage à l’étranger, comment procéder ?

  • La prise en charge et l’ouverture du dossier : Après constatation par le médecin de la maladie grave ou de la nécessité d’une hospitalisation, faire établir un compte-rendu médical et contacter dès que possible votre assureur. Au plus vite l’assureur sera informé, au plus vite s’enclenchera la prise en charge. Sans ça, c’est vous qui avancerez les frais et bonne chance pour vous faire rembourser
  • L’arrêt maladie et l’employeur : Afin de ne pas avoir de problème de remboursement de vos journées d’hospitalisation incluant le jour de votre rapatriement si cela survient plus tard que la date prévue de votre retour, prévenez votre employeur dès que possible. Que ce soit pour le malade où l’accompagnant, c’est pris en charge par  la sécurité sociale au même titre qu’un arrêt maladie. Il faudra transmettre l’ensemble des justificatifs fournis par l’hôpital et l’assurance.
  • Les établissements médicaux : Votre assureur vous indiquera les établissements répertoriés où vous pourrez vous rendre pour les examens ou l’hospitalisation. Une fois arrivé, le service administratif devra se mettre en relation avec l’assureur pour les modalités de prise en charge et vous n’aurez dans ce cas rien à avancer. Si l’établissement auquel vous avez affaire ne fait pas partie de cette liste, vous devrez avancer les frais et là encore bonne chance pour vous faire rembourser ! Pensez à garder toutes les factures.
  • Les médecins : En plus de la prise en charge physique et matérielle dans l’établissement sur place, vous serez ensuite régulièrement suivi à distance par des médecins français. Ils nous ont appelé régulièrement pour récupérer les compte-rendu médicaux, être informés des traitements administrés et ainsi pouvoir décider du rapatriement ou non.
  • Le rapatriement : En fonction de la situation du malade, cela peut prendre plusieurs jours (dans notre situation, tant que les plaquettes ne remontaient pas, nous n’avions pas l’autorisation de rentrer en France, le vol était trop risqué). Une fois que les médecins sur place vous donnent l’autorisation de sortie, il faut en informer l’assureur qui va s’occuper de vous réserver les billets retour et le transfert vers l’aéroport.
hamac bali
Le « V » de la victoire, t’es vivant et tu rentres en France! La délivrance!

Comment s’est passé mon rapatriement, à quoi faut-il s’attendre ?

Ben c’est l’horreur en fait! Au début, t’es serein car tu sais que t’as une assurance prévue pour ça donc tu t’attends à être accompagné et soutenu dans ce moment où t’es au bout de ta vie : loin de ta famille au bout du monde, le décalage horaire n’arrange rien pour rester en contact avec la France, tu ne comprends pas vraiment ce qu’il t’arrive, ni ce que te racontent les médecins, si ta maladie est grave ou pas, si tu vas pouvoir rentrer en France, puis surtout t’es dans ta maladie ! T’as mal, t’es épuisé, t’as pas du tout la tête à monter un dossier administratif pour être pris en charge. Sauf que vous connaissez les assureurs et l’administration française… imaginez donc comment ça a pu se passer :

  • 20 interlocuteurs différents qui ont traité notre dossier et qui nous ont donné des informations contradictoires, à qui j’ai dû expliquer, re-expliquer, re-re-expliquer la situation. J’exagère à peine, tous les jours j’ai eu deux à trois personnes différentes que ce soit par mail ou par téléphone. À chaque fois tu dois te réauthentifier avec ton n° de compte (qu’on connait tous par cœur n’est ce pas) et tout un tas d’autres infos. Et le plus pénible c’est quand tu découvres que l’info qu’on t’a donnée la veille n’est pas la même que celle qu’on te donne aujourd’hui « oui oui madame c’est bon, vous êtes bien tous les deux pris en charge pour le rapatriement » et le lendemain « ah non, pas du tout c’est que le titulaire de la carte Visa » Whaaaat ??? Un manque de professionnalisme et de sérieux qui ont été une source de stress inadmissible dans ce genre de situation !
  • Une prise en charge en dilletante : certains jours j’ai eu 5-6 coups de fils de l’assureur ou de ses médecins parfois pour te demander les mêmes choses. Puis, ils te disent qu’ils te rappellent le lendemain mais au final aucune nouvelle, silence radio. Puis il faut savoir que les gars sont assez limités. ils gèrent une partie de la logistique puis sur certains trucs, tu ne sais pas pourquoi, ils sont complètement perdu et n’ont pas de réponse à te donner. Par exemple, le jour où nous avons eu l’autorisation de sortie, ils se sont occupés de réserver le vol retour Bali- Paris pour le lendemain. Sauf que l’hospitalisation à eu lieu à Lombok ! Donc pour rejoindre Bali, il faut prendre le ferry… Là il n’y avait plus personne, il a fallu qu’on se démerde. Le mec au téléphone n’avait rien à nous proposer, à peine sortis de l’hôpital, encore très affaiblis, on a dû nous rendre au port par nos propres moyens en espérant qu’il y ait encore un ferry et 2 places disponibles. Idem pour le bus à Bali qui nous a ramené en centre-ville et l’hôtel du soir-même. Oui, parce qu’on n’avait aucune adresse où passer la nuit… Pensez à garder toutes les factures des frais que vous avez dû avancer et ne les lâchez pas pour être remboursé.
  • Une facture téléphonique monstrueuse de plusieurs centaines d’euros car ils prennent en charge les appels à hauteur de 100€ seulement. Sauf qu’à l’étranger, appels ENTRANT comme sortants sont facturés donc l’addition grimpe super vite, mais ça tu le découvres au moment où t’es prélevé à la fin du mois ! Aucun recours, c’est écrit noir sur blanc dans les conditions du contrat. Juste honteux !
  • Des dizaines de mails, de courriers et d’appels avant de vous faire rembourser intégralement les frais. Forcément, vu la manière dont a été traité le dossier, on a dû avancer certains frais, et ça se compte en centaines d’euros. Je ne vous raconte pas la misère pour faire-valoir vos droits. Patience et persévérance sont les deux mots d’ordre.

Honnêtement, heureusement que nous étions deux ! Lui était malade mais j’ai pu m’occuper de tout ça. Je n’imagine absolument pas comment c’est gérable quand tu es tout seul et que ça t’arrive. Après, même en tant qu’accompagnant, certes tu n’es pas malade mais il n’empêche que tu as peur pour ton partenaire de voyage, c’est toi que toute la famille sollicite, tu dois tout assumer du début à la fin, ça reste une expérience affreuse, une angoisse pas possible que je ne souhaite à personne !

J’espère quand-même que cet article saura t’aider le jour où ça arrive. N’hésite pas si tu as des questions ou envie de partager ton expérience, quelle soit bonne ou mauvaise, l’idée est d’aider les futurs voyageurs 🙂

logo-la-valise-de-mia

Toutes les photos de ce blog sont prises par mes soins. Vous pouvez vous rincer les yeux mais merci de n’en faire qu’un usage perso. #LOVE #RESPECT #SHARING

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s