Cracovie en 3 jours

Cracovie est clairement mon dernier coup de cœur ♥! J’avais vu un reportage à la télé qui avait attisé ma curiosité et j’ai décidé de m’y rendre en ce début d’année.

C’était génial! La ville est super mignonne, avec beaucoup de charme, un centre médiéval magnifique avec de nombreuses constructions d’époque parfaitement conservées, et tout ça, à taille humaine. Les gens sont accueillants et super sympas, pas du tout racistes contrairement aux expériences désagréables qu’on a pu avoir en Croatie ou en Hongrie. Les spécialités culinaires délicieuses (même en étant végétarien) et les prix plus qu’abordables à tous les niveaux (taxi, resto, logement, visites). Bref, je vous la recommande à 1000%!

Que faire pendant 3 jours à Cracovie ?


Si vous vous contentez de Cracovie, on va dire que 3 jours permettent de faire correctement la ville, en 2 jours ça peut tenir, en 1 jour c’est très rapide et vous ne verrez que les spots principaux. La ville compte plus de 18 quartiers, mais vous trouverez la majorité des choses à faire autour du centre historique Stare Miasto, encerclé par le parc Planty  :

  • Balade en calèche depuis la Place du Marché (Rynek Glowny)
  • Rynek Glowny et le Sukiennice
  • La basilique Notre-Dame-Sainte-Marie ou Bazylicka Mariacka
  • L’université Maius (celle de Copernic 🙂)
  • Le Château Wawel, sa cathédrale et son dragon (oui,oui!)
  • Boutiques et restos branchés du quartier juif Kazimierz
  • Les fortifications de la Barbacane et balade de long du parc du Planty
  • Usine de céramique Schindler (quartier Podgorze)
  • Synagogues du quartier juif et églises de la vieille-ville
  • Tumulus de Krakus à 3km de la ville pour une vue panoramique
  • Découvrir la gastronomie polonaise : Obwarzanek (pain rond type bagel), Pierogis (raviolis farcis), Barszcz (soupe de betterave), Golabki (feuille de chou farcie de riz, légumes et/ou viande), …
  • Le mémorial d’Auschwitz
  • Les mines de sels de Wieliczka et sa chapelle souterraine

quartiers-cracovie

Le truc c’est qu’en plus de la ville de Cracovie, il y a aussi pas mal de choses à faire à l’extérieur, mais qui par conséquent, prennent du temps. Je pense notamment à Auschwitz qui se trouve à 1h de transport et qu’il faut absolument faire si l’on est de passage à Cracovie.  Il y a aussi les mines de sels de Wieliczka à 25min de la ville ou encore le Parc national Zakrzowek à 15 minutes. Pour tout visiter, je pense qu’il faut bien 5 jours en tout. En 3 jours disons que vous pourrez les survoler, si j’avais su j’aurais rallongé ce séjour, il en vaut vraiment la peine!

Idées de programme par jour


JOUR 1 : STARE MIASTO & CHÂTEAU WAWEL

Hello Krakow ! Cette journée sera consacrée au centre médiéval de Cracovie, mon coup de cœur ♥! Des forteresses partout, du pavé, de la brique rouge, c’est d’une authenticité que j’adore. Mais pour commencer ce séjour, rien de tel qu’un doux brunch.

Après quelques recherches, nous avons choisi le Gossip Café, car végétarien, car bien noté, et avec une carte qui donnait trop envie (ouvert tous les jours !). Le truc cool à Cracovie c’est qu’il y a des tas de cafés et restos sympas, vous en trouverez forcément un à votre goût. En tous cas, celui-ci était top!

Pour le rejoindre, nous avons longé le très pittoresque parc du Planty, sorte de balade verte circulaire bordée de bancs et de vendeurs d’obwarzanek (sorte de pain rond, un peu brioché et légèrement salé, avec des graines de sésame ou autre) et qui encercle la vieille ville.

En sortant de là, nous avons repris la balade du Parc Planty direction le nord pour rejoindre la Barbacane qui protégeait l’entrée de la ville, puis la Porte Saint-Florian et sa superbe tour par laquelle pour pourrez rentrer dans la vieille-ville.

Arrivé-là, je ne saurais que vous conseiller de vous perdre dans les rues, d’entrer dans les églises, dans les monastères, dans l’université de Copernic Maius

… avant de rejoindre la très charmante Place Principale et ses envolées de pigeons !

Place principale de Cracovie
Place principale de Cracovie

C’est ici que vous pourrez retrouver les célèbres calèches qui vous feront faire le tour de la ville pour environ 25€.

Il y a aussi la « Halle aux draps » également appelée le Sukiennice. Des vendeurs ambulants présentent tout un tas d’objets d’art traditionnels : poupées polonaises, vêtements traditionnels, porcelaines, bijoux en ambre, foulards… je peux vous dire que je me suis fait plaisir 😊 Il est fermé le lundi, ouvert les autres jours de 10 à 18h.

Et surtout, s’il y a quelque chose à ne pas louper, c’est la grandiose basilique Mariacka. Il faut absolument la visiter ! Le ticket s’achète dans un petit bureau en face dans l’entrée pour environ 3€/pers (si vous souhaitez faire des photos, un petit supplément vous sera demandé).

Cathédrale Mariacka (Cracovie)

Hors trêve hivernale, vous pourrez monter au sommet et ainsi avoir une superbe vue sur la place principale pour 2€ environ. Elle est ouverte de 8h30 à 17h30 en semaine uniquement.

Si vous cherchez une adresse pour déjeuner et que vous avez envie de goûter aux plats et à la vodka traditionnels, j’ai ce qu’il vous faut : le Restauracja Starka ! Ils y proposent des Pierogis, des soupes traditionnelles comme la Barszcz czerwony (soupe à la betterave) ou encore des Goulasch. On s’est régalé! Le service était top et la vodka arrangée, le petit plus qui fait la différence. Bref, je vous le recommande chaudement !

Après ce bon repas, direction le Sud de la vieille-ville, au Château Wawel. Avant d’y monter, longez le Vistule et vous tomberez sur le Dragon du Château qui, si vous avez de la chance, crachera du feu sur votre passage (si si, c’est pas des blagues :D). Vous pourrez ensuite entrer dans l’enceinte du Château pour y visiter sa cour intérieure et sa chapelle. Une grande partie de la visite est gratuite (on s’est contenté de ça d’ailleurs), mais vous pourrez aussi voir les chambres royales, les appartements du roi, le musée d’art oriental et le Wawel disparu (au sous-sol) mais chacune de ces visites vous coûtera entre 1€ et 5€/personne. C’est ouvert de 9h30 à 16h ou 17h, mais ça dépend des différentes parties du château, plus d’infos ici

JOUR 2 : AUSCHWITZ

J’ai pas mal hésité avant de décider d’y aller. Puis le devoir de mémoire s’est imposé. Un peu comme quand j’étais au Japon et qu’on a fait Hiroshima. Connaître l’histoire c’est une chose, revenir sur ces lieux, ç’en est une autre. Et je trouvais ça important de voir tout ça de mes propres yeux, même si je n’ai rien appris de plus que ce que je savais déjà, venir à Cracovie et ne pas voir Auschwitz, qui se trouve seulement à 1h, n’était pas envisageable.

Le travail rend libre
« Le travail rend libre », la définition du cynisme
  • Conseils avant d’y aller :

Entre le transport et la visite, ça vous prendra minimum 5h (sérieux, vous n’arriverez pas à faire moins, c’est le minimum minimum), donc ne prévoyez rien de spécial ensuite, vous ajusterez votre programme en fonction de l’heure de fin de votre visite.

Pour vous y rendre, c’est franchement inutile de passer par une agence qui vous organisera tout ça, donc d’être contraint sur les horaires, de devoir suivre un groupe et de payer bien plus cher (dans le 40€/pers incluant le trajet). C’est une visite très personnelle qui, je trouve, méritait d’être faite à mon rythme, et je me suis débrouillée par mes propres moyens.

  • Entrée, transport et guide :

Pour éviter la foule, nous avons décidé d’y être à l’ouverture à 8h (pas de panique, il y a des cafés/snacks sur place où vous pourrez grignoter et prendre un café avant de commencer la visite). Même fin janvier à cette heure très matinale, il y avait déjà plusieurs groupes devant nous et je n’imagine même pas ce que ça donne plus tard dans la journée. De toute façon, si on voulait avoir le temps de tout voir, il ne fallait pas tarder car en hiver, ça ferme à 15h. Bonne nouvelle par contre, c’est ouvert tous les jours. 

Côté transport, l’autobus est pratique pour vous rendre à Auschwitz (ou plutôt Oświęcim en polonais) et en aurez pour un peu plus d’une heure. Pour le prendre, rendez-vous à la gare routière et cherchez sur le panneau lumineux la compagnie Lajkonik qui s’arrêtera pile à l’entrée du musée (arrêt Oswiecim Stanislawy Leszczynskiej). Si le n° d’emplacement du bus commence par un D, c’est au niveau inférieur, si c’est un G alors c’est au niveau.

Bus Auschwitz depuis Cracovie horaires (Lajkonik)
Horaires bus Aller : Auschwitz depuis Cracovie (Compagnie Lajkonik)
Bus retour Auschwitz vers Cracovie horaires (Lajkonik)
Horaire bus Retour : Auschwitz vers Cracovie (Compagnie Lajkonik)

Vous pourrez prendre votre billet directement dans le bus auprès du conducteur, de mémoire c’est 6,5€/pers (15zl) et je crois que c’est possible de payer en CB mais prévoyez du cash au cas où 😉. Pour être là dès l’ouverture du camp, on a pris celui de 7h10 et c’était parfait !

De novembre à mars, l’entrée est gratuite si vous ne prenez pas de guide. Vous pourrez alors acheter un petit livret hyper bien fait dans la boutique à l’entrée qui explique le sens de la visite et détaille chaque endroit avec une numérotation bien pratique, que voici :

Guide Auschwitz
Guide Auschwitz

C’est l’option qu’on a choisie et qui nous a permis de faire la visite à notre rythme et dans le sens qu’on voulait.

Si vous préférez avoir un guide pour la visite, vous pourrez voir directement au guichet quelles sont les prochaines sessions disponibles (8 langues) mais ça peut se compter en heures donc mieux vaut réserver vos places avant votre visite, c’est dans les 10€/personne et de toute façon, obligatoire d’avril à octobre inclus.

NB : Si vous décidez de faire Auschwitz lors de votre dernier jour sur place, sachez qu’il y a une consigne pour vos bagages.

  • Deux sites à visiter et une navette gratuite fait l’aller-retour entre les deux, tous les quarts d’heure :
    • Auschwitz I  : le camp principal, le 1er qui a été construit et qui comprend le fameux Block 11, le bloc de la mort
    • Auschwitz II Birkenau à 3km plus loin, le plus grand camp, construit un peu plus tard

Vous passerez alors de blocs en blocs, chacun d’eux relate une partie de l’histoire : du processus de sélection, aux conditions d’hygiènes, en passant par les expérimentations médicales et le sort des déportés par pays…

Quand je voyage j’ai toujours envie d’immortaliser chaque endroit, chaque moment mais là, je n’ai pris que très peu de photos du camp… Cette expérience est très personnelle et je suis restée très soft ce jour-là, j’ai simplement essayé de prendre les clichés qui seraient les plus proches de l’atmosphère pesante de cet endroit qui n’aurait jamais dû exister.

Pour tout visiter, il vous faudra au minimum 3h. Nous on s’est contentés d’Auschwitz I qui était assez éprouvant comme ça, puis on est rentrés à Cracovie sur les coups de 15h pour finir la journée sur des choses plus légères…

Alors on a traversé la ville pour rejoindre le Sud de la vieille-ville, près du Château Wawel et on s’est baladé le long du Vistule et aux abords du quartier Kazimierz (le quartier juif). C’est là qu’on a découvert la magnifique petite boutique de céramiques polonaises Boleslawiec, Asortyment Shop (ils ont un site pour commander en ligne). Tout est fait main et les prix restent accessibles, j’ai donc évidemment craqué sur plusieurs objets :

En sortant de là, on est monté au dernier étage de l’hôtel Kossac (plac Kossaka 1, 33-332 Kraków), au restaurant l’Oranżeria, on s’est pris un petit cappuccino pour se réchauffer et on a pu profiter de la vue sur le Vistule et le Château Wawel juste avant la tombée de la nuit, un moment de détente qui s’imposait…

Le château Wawel
Le Château Wawel

On a ensuite traversé le pont Dębnicki pour rejoindre le quartier du même nom, puis on a longé le Vistule jusqu’au pont Grunwaldzki pour faire de jolies photos de nuit sur le Château Wawel.

WNSF9011 (4)

Pour dîner, on est retournés dans le nord-ouest de la ville. On a trouvé un restaurant vraiment sympa, à 10 min de notre appartement qui s’appelle Veganic et où l’on a pu notamment découvrir le chou farci de riz/légumes appelé « Golabki » (existe en version classique non-végétarienne). C’est un resto bobo-hipster essentiellement pour les touristes ou expatriés donc plus cher qu’ailleurs forcément, même si ça reste tout à fait correct (genre 15€/pers : entrée, plat, boisson, café). C’est grand, donc inutile de réserver 😊

Golabki
C’est vrai, ça à l’air chelou,mais je vous assure que c’est très bon! C’est du chou farçi appelé Golabki. Restaurant Veganic (Dolnych Mlynow 10, Cracovie 31-124)
JOUR 3 : MINES DE SELS WIELICZKA & KAZIMIERZ

Pour notre dernier jour, il a fallu qu’on optimise à mort le planning car on avait notre vol à 17h → Au final, il ne nous restait qu’une demi-journée. C’est pour ça qu’on a dû faire des choix : la visite de l’usine de Schindler, le Tumulus de Krakus, le Parc national Zakrzowek et la sublime Église Saint-Joseph située dans le quartier de Podgórze … ça ne sera pas pour cette fois ☹

Réveil très matinal donc pour être là à l’ouverture des Mines de sels Wieliczka, à 25 min en transport de Cracovie. On l’a fait en taxi, les tarifs restent très corrects, et en uber c’est encore moins cher (on était tellement gênés des prix qu’on a filé des tips à tous ceux qu’on a pu prendre). Vous pouvez aussi passer par une agence mais ce sera plus cher (environ 45€/personne). Pour connaitre les horaires et jours d’ouverture, c’est par ici.

Chapelle Sainte-Cunégonde (St. Kinga) des mines de sel de Wieliczka
Chapelle Sainte-Cunégonde (St. Kinga) des mines de sel de Wieliczka
  • Entrée, transport et guide :

C’était moins blindé qu’à Auschwitz et on a réussi à chopper des places pour la prochaine session en anglais qui était 30 min plus tard. Pour ceux qui se disent « nan mais c’est bon quoi, j’paye pas un guide, je suis français, je suis plus malin que tout le monde merde! », sachez que vous n’aurez pas le choix… il en va de votre survie 😀 Ces mines, c’est près de 300km de galeries à des centaines de mètres de profondeur, un vrai labyrinthe ! Pour réserver en avance, vous pouvez le faire depuis ce site. Il y a deux options : le parcours touristique classique qui dure environ 2h, et le parcours minier carrément plus sportif où tu descends en harnais. L’entrée coûte le même prix, soit 20€/pers (89 zl) avec un petit supplément si vous comptez prendre des photos.

Comme on est des grosses feignasses, on a bien sûr choisi l’option 1, sans avoir réservé c’est possible de payer au guichet sur place. Vous pourrez, comme nous, laisser vos bagages à la consigne gratuitement. Et pour info, contrairement à ce qu’on lit un peu partout, je n’ai pas trouvé qu’il faisait si froid que ça. Voilà pour les infos pratiques !

En ce qui concerne la visite, l’endroit est assez incroyable. Ces mines existent depuis 700 ans et sont inscrites au patrimoine culturel et naturel de l’Unesco. Après avoir descendu les 360 marches (si vous êtes claustrophobe, je déconseille la visite et même si la remontée se fait en ascenseur, la descente à pied est oppressante, voir photos ci-dessus) et arrivés 135 mètres sous terre vous découvrirez une vingtaine de chambres remplies de sculptures en sel, souvent religieuses ou royales, réalisées par les mineurs, de génération en génération (et non des artistes professionnels), dont la plus connue, la chapelle Sainte-Cunégonde !

Après cette visite plus qu’originale, pour déjeuner, nous sommes retournées à Cracovie. À nouveau dans le quartier juif (en même temps, c’est blindé de resto), dans un resto dont la spécialité est le pierogi et qui s’appelle Pierożki u Vincenta (ou Pierogi Mr Vincent) pour Vincent Van Gogh. La déco est trop cool et les Pierogis super bons (ils proposent des mix végétariens 🙂).

Enfin, avant de nous diriger vers l’aéroport, nous nous sommes baladé un moment dans le quartier bobo branché Kazimierz.

Bilan: Cracovie est une très belle découverte, une mignonne petite ville à faire sans hésiter, en couple, en famille ou entre amis! Après avoir visité Vienne, Budapest, Prague, Bratislava, ou encore la Croatie, je place Cracovie en n°1 de mon top pays des l’est. Un condensé de tout ce que j’aime : l’histoire, l’art, l’authenticité, la bonne bouffe ♥

La basilique Notre-Dame-Sainte-Marie dans un Obwarzanek
La basilique Notre-Dame-Sainte-Marie dans un Obwarzanek, un concept photographique jamais vu 😀

Et mon objectif bucketlist dans tout ça? J’avais prévu de voir les mines de sel de Wieliczka, ce qui est chose faîte! Petit pincement au cœur au départ car 3 jours n’ont pas suffit pour visiter tout ce que j’aurais voulu. Du coup, à mon retour, je me suis empressée de chercher une adresse sur Paris où je pourrais retrouver un peu de ce folklore polonais. J’ai trouvé une épicerie dans le 17ème qui s’appelle Comme en Pologne et que je me hâte de découvrir!

Souvenirs de Pologne
♥ Souvenirs de Pologne ♥

Pratique :  Quand y aller? Comment s’y rendre? Où loger?


Pour une météo optimum, le mieux est d’y aller entre avril et août. On l’a fait fin janvier et c’était étonnamment doux. Certains jours, les journées étaient plus chaudes qu’à Paris, donc rien n’empêche de faire du hors saison 🙂

D’ailleurs côté billet d’avion ça nous a permis de les avoir pas très chers pendant cette période avec un prix de 120€/personne via EasyJet, donc une destination abordable!

Les logements n’étaient vraiment vraiment pas cher, on est donc passé par booking et on a réussi à chopper un appart hôtel noté 9,5/10, à 10-15 min à pied de la vieille-ville et avec un emplacement très pratique notamment pour les excursions hors de la ville à 30€/nuit/2 personnes.  Si jamais ça vous tente, ça s’appelle le White apartments

Au final, ça nous donne un TOTAL de 165€/pers (hors frais sur place) pour 3 jours (3 nuits).

logo-la-valise-de-mia

5 réponses sur « Cracovie en 3 jours »

  1. Très bel article, et très intéressant.
    Pour Auschwitz, mon copain et une amie souhaite y aller, mais personnellement je ne me sens pas la « force » pour le moment.
    Par contre la mine de sel est prévue au programme 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s